fbpx

Des breuvages aux plantes

Chronique radio du 04.06.2023

Nous parlons parfois, à tord et à travers, de “champagne des fées”.

Or, il n’y a pas que les fleurs de sureau noir que l’on peut fermenter.

D’un autre côté, la limonade était autrefois une préparation fermentée. Et pas juste de l’eau, du sucre, des parfums et du gaz carbonique.

Enfin, les bières étaient autrefois aussi préparées à base d’autres plantes que le houblon.

Je vous parle de tout cela plus en détails, dans la chronique radio diffusée dans l’émission “Côté Jardin” de la RTS.

PS: ci-dessous, la recette de base 😉

• Remplir un tiers d’un bocal, ou d’une bouteille à large col (beaucoup moins pour certaines plantes, comme le lilas, par exemple).
• Ajouter un mélange composé de 1 litre d’eau + 80 gr de sucre blanc.
• La fermentation se fait avec de l’oxygène (bouteille ouverte, recouverte d’un torchon propre).
• 2 fois par jour, remuer vigoureusement le mélange, pour bien brasser les différents micor-organismes
• Après quelques jours (durée variable, vérifier à l’odeur et au goût), filtrer, mettre et bouteille, et laisser encore quelques jours à fermenter, bouteille fermée, pour piéger le gaz carbonique et rendre la boisson pétillante.

Share:

Facebook
Email
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières

On Key

Related Posts

Ail des ours

Pesto d’ail des ours: vitale impolitesse

Chronique radio du 25.02.2024 Dans la quête d’une alimentation saine, l’intemporel pesto d’ail des ours figure en bonne place, dans de nombreuses cuisines. Mais sous cette tradition se cache un

Le panel infini du savoureux panais

Chronique radio du 11.02.2024 Si, par principe, vous préférez les légumes de saison, mais que vous nʹen pouvez plus des racines, alors cette séquence est pour vous! Je vous parle

C’était mon anniversaire

Clique sur cette carte, pour la voir en plus grand, au format interactif. Reviens de cette épopée que je te propose enrichi.e et transformé.e Ce dimanche, c’était mon anniversaire. L’occasion

Retour en haut