Radis serpent
Radis serpent saumure

Radis serpent

Raphanus sativus

Connaissez-vous le radis serpent?

Ce n’est que cette année que je j’ai découvert ce radis, que l’on classe dans les “variétés anciennes”. 

Ce radis peut être récolté au fil de l’été, dès le mois de juillet. L’une de ses particularités est que l’on mange les siliques – sorte de gousses mesurant jusqu’à 15 cm de long. Pour une fois, ce n’est donc pas la racine que l’on va récolter.

Autant l’avouer: le radis serpent déménage les papilles!

Vous pouvez l’ajouter cru, dans la salade. Ou alors, en préparer des bocaux de lacto-fermenation, en simple saumure.

Pour cela, disposer les radis, sans trop les tasser, dans un bocal à fermeture mécanique et joint caoutchouc. Puis recouvrir d’une saumure, à raison de 30 gr de sel marin fin, pour un litre d’eau. C’est tout!
 
A déguster, ensuite, au fil de l’hiver, comme on mangerait des pickles, ou des cornichons au vinaigre.
 
A noter, par ailleurs, que les feuilles pourraient également se manger en légumes. Je n’ai pas encore essayé!
 
Sources: Martin Weiss, Albi von Felten, Saveurs d’antan, Rossolis, 2013.
 
 

Share:

Facebook
Email
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières

On Key

Related Posts

Yokan

Chaud les châtaignes!?

Alors, marrons ou châtaignes? Aesculus hippocastanum vs Castanea sativa Il pleut il pleut… alors je me suis laissée tentée par un dessert aux châtaignes… et pas aux marrons! Voici, en

Radis serpent

Le Radis qui serpente

Radis serpent Raphanus sativus Connaissez-vous le radis serpent? Ce n’est que cette année que je j’ai découvert ce radis, que l’on classe dans les “variétés anciennes”.  Ce radis peut être