Articles

Cueillir des plantes, cela ne sert à rien.

Et pourtant, voilà une activité si précieuse!

Quelques réflexions sur l'importance de ralentir et ouvrir un espace d'exploration créative du monde végétal. L'occasion de se relier, aux plantes, et à soi.

Le millepertuis n’aura pas fleuri au solstice d’été

Vérification faite, le millepertuis n’est pas encore en fleurs.

Est-il donc en retard ? Ou est-ce moi qui suis impatiente ?

C'est l'heure de l'apéro, et vous en avez assez des cacahouètes?

Voici une simple ultra simple, ultra facile, pour un apéro croquant, à base de farine de pois-chiche et de feuilles d'ail des ours (allium ursinum).

Envie d'une recette rapide, simple et un brin sauvage?

Vous voilà de retour des sous-bois avec un panier rempli d'ail des ours, mais pas envie de préparer, encore et toujours du pesto?

Voilà une manière différente d'apprêter les feuilles d'ail des ours (allium ursinum).

Le bouleau source inspirante de grâce, de lumière et de flexibilité Voici mon second article sur l'inspiration que m'apporte le bouleau et que j'ai plaisir à partager avec vous. En observant cet arbre, certaines caractéristiques qui le différencient des autres…

Nous voici à l’aube d’une nouvelle année, et avec celle-ci s’ouvre un nouveau cycle des saisons. Depuis quelques années déjà, je m’applique à vivre au rythme de ces cycles autant que possible, m'inspirant de la nature. De ce point de…

Plongé dans l’obscurité du ciel étoilé,
J’embrasse les abysses de la nuit de mon être.
J’accueille le sombre, le vide, l’infini,
Je me fonds dans l’immensité du rien,
Je m’abandonne pour faire partie du grand Tout.

Nourri par le scintillement magique des étoiles éternelles,
Je me régénère à la douce lueur de la Lune.
Jusqu’à l’apparition des premières lueurs de l’aube,
Promesse d’un jour nouveau, d’un nouveau cycle, d’un nouveau Moi,
Je laisse opérer la transformation alchimique de la transition des cycles.

Et dans un ciel qui s’embrase, renaît mon nouveau Moi,
Tel le soleil unique qui éclaire et réchauffe, ma lumière intérieure rejaillit.
Elle réchauffe mon coeur, nourrie par la nuit de mon être et le rien du grand Tout.
Elle rayonne et illumine la vie en moi et autour de moi.

Et je célèbre le vivant, la joie, le bonheur d’être ici et maintenant tel que je suis,
Jusqu’à un nouveau crépuscule, qui je le sais désormais, sera ressourçant et inspirant.

L'ortie qui pique; l'ortie qui tisse.   Retenir son souffle A chaque fois, c’est pareil : lorsque je montre comment caresser les orties, dans le sens du poil, tout le monde semble retenir son souffle. En septembre dernier, j’ai eu la…

Random image