L’inspiration du bouleau pour démarrer une nouvelle année​

Nous voici à l’aube d’une nouvelle année, et avec celle-ci s’ouvre un nouveau cycle des saisons. Depuis quelques années déjà, je m’applique à vivre au rythme de ces cycles autant que possible, m’inspirant de la nature. De ce point de vue, le début d’année me semble être un moment idéal pour envisager de nouveaux projets et songer de quelle manière aborder ce nouveau cycle. Pour moi le bouleau symbolise parfaitement cette période de renouveau. Je songeais à la manière de m’en inspirer et quel thème rythmerait cette nouvelle année, lorsque je suis tombé sur un livre que j’ai depuis des …

L’inspiration du bouleau pour démarrer une nouvelle année​ Lire la suite »

Nuit de décembre, nuit d’hiver

Plongé dans l’obscurité du ciel étoilé,
J’embrasse les abysses de la nuit de mon être.
J’accueille le sombre, le vide, l’infini,
Je me fonds dans l’immensité du rien,
Je m’abandonne pour faire partie du grand Tout.

Nourri par le scintillement magique des étoiles éternelles,
Je me régénère à la douce lueur de la Lune.
Jusqu’à l’apparition des premières lueurs de l’aube,
Promesse d’un jour nouveau, d’un nouveau cycle, d’un nouveau Moi,
Je laisse opérer la transformation alchimique de la transition des cycles.

Et dans un ciel qui s’embrase, renaît mon nouveau Moi,
Tel le soleil unique qui éclaire et réchauffe, ma lumière intérieure rejaillit.
Elle réchauffe mon coeur, nourrie par la nuit de mon être et le rien du grand Tout.
Elle rayonne et illumine la vie en moi et autour de moi.

Et je célèbre le vivant, la joie, le bonheur d’être ici et maintenant tel que je suis,
Jusqu’à un nouveau crépuscule, qui je le sais désormais, sera ressourçant et inspirant.

De l’art de caresser les orties, à l’art de tisser des liens

L’ortie qui pique; l’ortie qui tisse.   Retenir son souffle A chaque fois, c’est pareil : lorsque je montre comment caresser les orties, dans le sens du poil, tout le monde semble retenir son souffle. En septembre dernier, j’ai eu la joie d’animer 4 jours de stage aux Marécottes. Nous y avons parlé cuisine végétale, nous y avons découvert des plantes sauvages, nous avons ri, nous y avons mangé des algues, émincé du chou pour faire de la choucroute. Nous y avons aussi rencontré des orties, sous diverses formes. Les affreuses piquante et urticantes orties Et ce jour-là fut comme tous …

De l’art de caresser les orties, à l’art de tisser des liens Lire la suite »

Se ressourcer dans la simplicité de l’instant​

Reprendre du souffle, en quête d’inspiration Parfois, il ne reste plus qu’à mettre le quotidien sur pause. Tout laisser en plans, et partir prendre l’air. Flâner le long des rues, arpenter l’étendue entière d’un champ, ou s’égarer au détour d’une forêt. Dans la forêt où se faufile le bisse, je me suis enivrée des odeurs de térébenthine. J’ai plaqué la paume de mes mains sur le rugueux des écorces. Au loin, le chant répété d’un oiseaux haut perché. Quelques pas plus loin, la cascade s’ébruite en mille éclats d’eau. La fraîcheur m’a traversée. Des racines d’arbre s’entrelacent au fil de …

Se ressourcer dans la simplicité de l’instant​ Lire la suite »

Comment faire pour ne rien faire?

Nous est-il possible de prendre le temps de ne rien faire? Voici une journée de pluie qui démarre, invitant au repos après plusieurs jours de travail intense à préparer ce site. Un site qui reste encore imparfait, mais que nous espérons, d’ores et déjà, aussi inspirant que possible. Le temps d’un café je me plonge en moi pour savoir de quelle manière j’ai envie d’aborder cette nouvelle journée. Après cette période de travail, il est primordial de me reposer, de ne rien faire, de me faire du bien et d’être à mon écoute… Je réalise alors mon incapacité à simplement …

Comment faire pour ne rien faire? Lire la suite »

Retour haut de page