fbpx

À la découverte du Shiso: Un voyage poétique de saveurs et de parfums

Un voyage poétique de saveurs et de parfums

Dans le vaste monde des saveurs et des parfums, il existe une plante qui se distingue par sa versatilité: le shiso, parfois appelé pérille en français.

Cette lamiacée, d’origine asiatique, est si répandue au Japon qu’elle est devenue un terme générique pour désigner l’ensemble de cette famille botanique.

Mais au-delà de cette apparent exotisme, le shiso offre un éventail de sensations gustatives et olfactives qui bousculent nos perceptions et élargissent nos cadres conceptuels.

J’aimerais ainsi t’inviter à explorer les multiples facettes du shiso, entre étymologie, délices culinaires et réflexions poétiques.

La plante aux mille surnoms

Le shiso est une plante qui porte de nombreux noms, reflet de son importance culturelle et de sa polyvalence.

Connue parfois sous le nom de « persil japonais », « pérille verte de Chine » ou encore « basilic chinois », elle égaie les potagers par sa beauté décorative et son parfum si délicat.

Au creux de l’été, elle est désormais sur le point de fleurir et déployer plus encore sa présence aromatique et mellifère.

Par tant de beauté et de parfums, le shiso fait ainsi le bonheur de tous les usagers du jardin, ou presque.

Une saveur unique, un parfum aux multiples facettes

Les saveurs et parfums du shiso sont aussi captivants que sa présence visuelle.

Au croisement de l’anis, de la coriandre, de la cannelle, du curry, du cumin, de la menthe et de l’agastache, il offre une expérience gustative complexe et subtile.

Cependant, pour en apprécier toute la subtilité, il convient de l’utiliser avec parcimonie. C’est alors que ses arômes pourront se déployer délicatement sur notre palais.

Un allié culinaire polyvalent

Particulièrement apprécié au Japon, le shiso rouge est très souvent utilisé dans la préparation des prunes japonaises lactofermentées, les umeboshi. Il leur transmet ainsi un peu de sa couleur pourpre.

Mais il y a encore bien d’autres alchimies à créer avec cette aromatique si poétique. En effet, le shiso est un véritable touche-à-tout côté cuisine.

Qu’il s’agisse de ses feuilles, ses fleurs ou ses graines, chaque partie de la plante peut être utilisée pour sublimer nos créations culinaires.

Des associations surprenantes seront ainsi magnifiées: avec les fruits, tels que les fraises, dans les salades, les smoothies, les nems (offrant un effet décoratif), les infusions, les chips accompagnant un morceau de tofu fumé. Il est même possible d’apporter un peu du croustillant de ses minuscules graines au chocolat noir.

Ainsi, le shiso a ce don de sublimer même l’ingrédient le plus banal, en un seul geste, d’apparence anodin.

Le shiso se marie en effet avec bonheur à une multitude d’ingrédients. Du riz aux nouilles, du tofu à l’avocat, des champignons aux tomates, du concombre au sésame et même avec les fruits, cette plante aromatique a la capacité d’éveiller et d’aiguiser nos sens.

Ainsi, dans un univers d’associations culinaires, le shiso nous guide vers de nouvelles expériences gustatives, faisant émerger des compositions souvent aussi audacieuses qu’elles sont poétiques.

Mais finalement, dans ce tourbillon de saveurs et de parfums, dans cette profusion d’associations culinaires si diverses, je constate, tous les jours un peu plus, à quel point le shiso nous pousse à questionner notre perception sensorielle.

En effet, jusqu’à quel point mettre des mots sur les odeurs nous permet-il, justement, de les appréhender pleinement?

Le shiso, avec sa palette aromatique si riche et son héritage culturel, nous offre une occasion de nous émerveiller, d’explorer l’inconnu et de redéfinir notre rapport au goût, aux saveurs, aux parfums. Et surtout, repenser à comment les associer.

Alors, cet été, laisse-toi emporter par la magie du shiso et aventure-toi dans un monde où les saveurs se transforment en poésie gustative.

📻 Envie d’écouter la chronique radio diffusée à ce sujet, dans l’émission «Côté Jardin», «Le shiso: nouvelle star des aromatiques»?
👉🏻 écouter la chronique

Share:

Facebook
Email
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières

On Key

Related Posts

Un plat avec des fèves fraîches, des patates et des légumes.

Les protéines te courent sur le haricot?

https://cuisinevegetale.com/wp-content/uploads/2024/06/copy_406E4F01-A87F-42F3-B837-936EAC474E7A-2.mov Envie d’aller plus loin? Un programme en ligne de 4 semaines, sur les « Précieuses légumineuses », est disponible. Il inclut un accompagnement en live, une