Cueillir des plantes,
cela ne sert à rien

Et pourtant, voilà une activité si précieuse!

D’abord parce que c’est généralement l’occasion de prendre un moment pour Soi, hors du temps. Tisser ainsi des liens avec Soi.

Aussi parce que la plupart des plantes que nous allons cueillir sont bonnes à manger, mais aussi de grandes médicinales. Tisser alors des liens entre la nature et Soi.

Et puis, apprendre à identifier les plantes sauvages comestibles, c’est acquérir un savoir ancestral, qui nous accompagnera le restant de notre vie et que nous pourrons ensuite transmettre. Nous tisserons donc des liens avec les Autres.

Alors, de lien en lien, il n’y aura plus vraiment de différence, entre prendre soin de Soi, des Autres et du monde autour de nous.

Ce bref texte a été rédigé à l’occasion d’un atelier, co-organisé avec Anita Krüger (Parent-Thèse), le 12 septembre 2021. Voir l’agenda pour plus de détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *